In utero exposure to acetaminophen and ibuprofen leads to intergenerational accelerated reproductive aging in female mice

"Antidouleurs et grossesse : danger pour la fertilité des enfants à naître”

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène) et les analgésiques comme le paracétamol sont parmi les médicaments les plus prescritspendant les premiers mois de grossesse. L’étude, menée dans le modèle souris, montre que l’exposition in utéro à ces molécules affecte la formation et le développement du stock folliculaire, conduisant à une baisse de fertilité et à une ménopause précoce de leur descendance. Ce travail, publié dans la revue Communications Biology, invite à une limitation de leur consommation pendant le premier trimestre de la grossesse. Lire l'article complet sur le site de l'insb

Auteurs : Rossitto M, Ollivier M, Déjardin S, Pruvost A, Brun C, Marchive C, Nguyen AL, Ghettas A, Keime C, de Massy B, Poulat F, Philibert Pand Boizet-Bonhoure B

Communications Biology, publié le 13 août 2019

Communications Biology vol 2, 310 (2019) 

DOI : 10.1038/s42003-019-0552-x